Sur Jeune Nation

Jeune Nation est au départ un mouvement nationaliste et antisémite fondé fin 1949 par des pétainistes (dont les frêres Sidos).
Interdit le 15 mai 1958, le mouvement se reformera le nom de parti nationaliste pour quelques jours en 1959 pour être interdit à nouveau.
Ses partisans se rassembleront par la suite sous l’appelation Fédération des étudiants nationalistes, puis essaimeront à Occident et au GRECE.

Lors du « XIe Forum de la Nation», le 6 octobre 2007 l’Œuvre française Yvan Benedetti et Pierre Sidos en compagnie de Bruno Gollnisch

Le nom Jeune nation survécut sous forme de journal jusqu’en 1961, puis actuellement sous celle d’un site internet.
Organe de propagande de l’oeuvre française de Pierre Sidos, le site fut créé en janvier 2007 par Jérôme SAUMIER via MEDIACONCEPT de Lyon.
Il est enregistré aux coordonnées d’Yvan Benedetti :

registrant-firstname:            Yvan
registrant-lastname:             Benedetti
registrant-street1:              19 Rue de Marseille
registrant-pcode:                69007
registrant-city:                 Lyon
registrant-ccode:                FR
registrant-phone:                +33.698198952
registrant-email:                yv.benedettiAgmail.com

mais co-administré par des membres de l’oeuvre française comme Daniel Marc, Edouard de Brisoult ou Ghislain Fabre.

Ses activités vont au-delà de l’information nationaliste, en effet ce « site internet » est organisateur des forums de la nation (http://www.youtube.com/watch?v=TSSaWFEiAj0) et c’est également sous ce nom que sont organisés des « camps de formation nationalistes »… tout ça toujours pour le compte de l’oeuvre.
Le compte-rendu publié lors de l’opération LyonPropre (cr-ok) nous révèle le contenu de la « formation » dispensée dans ces fameux camps : exposés de fascistes notoires (un phalangiste, Alberto Torressano, un fan de l’OAS, Jean-Pierre Papadacci, un révisionniste certifié, Vincent Reynouard ou encore les sinistres Sidos et Gandillon), discussions à thème et activités sportives en plein air.
En changeant les couleurs des drapeaux et en ajoutant un atelier d’entrainement au tir, on pourrait confondre avec une colonie de vacances des jeunesses hitlériennes…
Il serait par conséquent une erreur de considérer Jeune Nation comme un simple site d’information, ce paravent organise des sessions d’endoctrinement et de recrutement pour entretenir une espèce de petite milice sous la houlette de Benedetti qui se prend pour Pétain ou Degrelle.
Le règne de Sidos sur l’oeuvre touche à sa fin et Benedetti, determiné, est le parfait poulain pour sa succession à la tête de ce mouvement fasciste…

A lire en référence :

http://www.resistances.be/neorex.html

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/category/jeune-nation/

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2009/12/31/negationniste-et-vieilles-dentelles-vincent-reynouard-en-fuite-passe-la-tete-au-xiiie-forum-de-la-nation/

http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article473

Photos des fameux « camps nationalistes »

This entry was posted in Dossiers and tagged , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Sur Jeune Nation

  1. Pingback: Vous allez à Lyon ce week-end? Allez donc faire un tours au nouveau local de Jeune Nation! | Le naufrageur

  2. FuckNazis says:

    Ils sont mignons les scouts avec leur croix celtique geante…

  3. Xyz says:

    la photo du haut mériterait une petite légende. Non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *